100% QUÉBÉCOIS   ·  1 877-304-7822  
LES HUILES ESSENTIELLES POUR ASSAINIR L'AIR AMBIANT
Les remèdes du futur les plus efficaces en cas d’infection virale? Les huiles essentielles.

Les remèdes du futur les plus efficaces en cas d’infection virale ? Les huiles essentielles.

Aujourd’hui, les huiles essentielles sont largement étudiées dans les centres de recherches du monde entier.

Je les préconise aussi comme antibactériens et antifongiques. Elles ont une biocompatibilité qui les distingue grandement des antibiotiques (monomoléculaires) ; elles possèdent une intelligence naturelle à discerner les bons microbes des mauvais et leurs complexités (plurimoléculaires) font d’elles des ennemis féroces contre les microbes nuisibles.

C’est entre autres grâce à cette propriété qu’elles ont la chance de nous offrir une protection sans présenter de résistance. Pour la plupart, elles agissent non seulement en respect de l’intégrité biologique, mais certaines vont même stimuler l’immunité.

Elles visent en majorité à stimuler nos 2 sortes d’immunités — innées et spécifiques — tout en combattant les méchants, n’est-ce pas merveilleux ?

Ainsi, nous assurons une efficacité à long terme et jouons sur plusieurs tableaux pour augmenter nos chances de gagner la bataille et surtout de rester vainqueur.


Je vous partage ici les principales HE reconnues comme antivirales :


  • Cinnamomum camphora (Camphre) : antivirale, immunostimulante et antibactérienne. Contre-indication : grossesse.

  • Cinnamomum verum (Cannelle de Ceylan, écorce) : antivirale et antibactérienne. Contre-indication : grossesse et enfants de moins de 6 ans — irritant pour la peau et les muqueuses.

  • Citrus limonum (Citron) : antivirale et antibactérienne. Contre-indication : parfois irritante pour la peau.

  • Eucalyptus radiata (Eucalyptus radié) : antivirale, immunostimulante et antibactérienne. Pas de contre indication.

  • Eugenia caryophyllus (Giroflier) : antivirale, immunostimulante et antibactérienne. Contre-indication : grossesse et enfants de moins de 6 ans.

  • Laurus nobilis (laurier noble) : Antivirale et antibactérienne. Contre-indication : grossesse.

  • Lavandula latifolia spica (Lavande aspic) : antivirale, immunostimulante et antibactérienne.

  • Melaleuca alternifolia (Arbre à thé – Tea tree) : antivirale, immunostimulante et antibactérienne. Contre-indication : grossesse.

  • Mentha piperita (Menthe poivrée) : antivirale, anti-inflammatoire et antibactérienne. Contre-indication : grossesse et enfants de moins de 6 ans.

  • Origanum compactum (Origan compact) : antivirale et antibactérienne. Contre-indication : grossesse — irritante pour la peau et les muqueuses.

  • Thymus vulgaris thujanoliferum (Thym à thujanol) : antivirale et antibactérienne. Contre-indication : grossesse, épilepsie — possibilité d’irritation de la peau.

Pour usage en diffusion aérienne, vous pouvez les utiliser pures.

Pour usage cutané, ne pas les utiliser pures, mais diluées dans une huile végétale dans les proportions suivantes : 10 % d’huiles essentielles pour 90 % d’huile végétale et voir à être moins concentré si vous comptez utiliser les catégories d’huiles essentielles qui sont dermocaustiques (qui peuvent brûler la peau si utilisées en quantité trop concentrée).

Bien sûr, vous pouvez en consommer à l’interne, mais il faut s’y connaître pour s’y aventurer, car il ne faut pas sous-estimer leur puissance!



Nathalie Forget ND.A. 



Source: https://www.alternativesante.fr/virus/huiles-essentielles-antivirales



PARTAGER
Our blogs
ArchiveS
ÉPOUSSETER ÉCOLOGIQUEMENT ET INTELLIGEMMENT POUR LA SANTÉ!
Des chercheurs ont détecté près de 7 000 bactéries différentes dans la poussière des maisons américaines.